Les dossiers de l’actu – Valeurs Economiques Mayenne – Septembre 2013

 Le cloud computing, voilà une évolution majeure que la société NnTech ne veut pas manquer. Son datacenter, tout juste inauguré à la Technopôle, fait d’elle un hébergeur local de premier plan, capable en outre de proposer des offres très haut débit.

La seule infogérance peut-elle assurer un avenir solide à la jeune société NnTech. Certainement pas dans un univers aussi mouvant que la high-tech. Ses deux fondateurs : Nicolas Planchenault et Nicolas Boulinguiez en sont convaincus, la demande d’externalisation et de sauvegarde des données en toute sécurité explosera dans les années à venir. Après deux années d’existence seulement, la société NnTechn prend déjà un virage décisif, non seulement comme hébergeur, mais aussi comme opérateur : « Nous avons investi dans un datacenter, installé au cœur de la Technopôle, et développé une offre de services très haut débit allant de la téléphonie au saas* », explique Nicolas Boulinguiez.

L’atout principal de la société : la proximité. Car si le souhait d’externaliser se renforce,  il s’accompagne d’un fort besoin d’identification. Nicolas Boulinguiez précise : « Les entreprises veulent externaliser, mais aussi pouvoir localiser les données, savoir qui les gère et y avoir accès rapidement. »

Cette exigence a largement été renforcée par l’émergence du Patriot Act aux Etats-Unis. Cette loi, adoptée suite aux attentats du 11 septembre, permet aux enquêteurs d’obtenir des données informatiques auprès d’un fournisseur de services, sans que ce dernier soit tenu d’en avertir son client.

S’affranchir d’Internet pour maîtriser « de point à point »

Dans un tel environnement, les opérateurs de proximité pourront sortir leur épingle du jeu. L’idée : s’affranchir de l’utilisation d’Internet pour les transferts de données, grâce à la proximité. « Notre argument massue, c’est que nous restons maîtres des flux, de point à point. » Comment ? NnTech utilise le cœur de réseau de Laval très haut débit, qui lui loue des tronçons de fibre, pour relier ses clients au centre de données situé dans la Technopôle. Tout son contenu est répliqué, par mesure de sécurité, sur un autre serveur de NnTech situé à Châteaubourg (35). Avantage de poids, explique encore Nicolas Boulinguiez : « En quatre heures maximum, temps de trajet compris, un client peut avoir accès à l’intégralité de ses données. »

Cette capacité de sauvegarde externalisée, doublée d’une garantie de récupération, permet aussi à NnTech de proposer tous les types de cloud computing : non seulement le saas, mais aussi le daas, l’iaas*, la messagerie et la téléphonie. Elle s’appuie pour cela sur son local ultra-sécurisé de la Technopôle, véritable coffre-fort doté des meilleures technologies anti-incendie.

 

*Software as a service : le logiciel n’est pas installé sur la machine de l’utilisateur mais hébergé à distance. Sur le même mode, on parle aussi de desktop as a service (daas) et d’infrastructure as a service (iaas).