Les données représentent la valeur ajoutée des entreprises et notamment des petites et moyennes entreprises. E-mails, documents financiers, bases de données de produits ou de clients, fichiers de projets sont les informations vitales qui font que l’entreprise existe. De plus en plus, la perte des données devient un vrai handicap qui peut être très coûteux pour ces entreprises dans un monde de plus en plus numérisé.

La plupart des PME n’ont pas de réels systèmes de sauvegarde en place assurant la sécurité et la pérennité de leurs données. Les entreprises un peu plus expérimentées et de taille moyenne prennent conscience de la valeur et de l’importance de leurs données qu’après l’expérience d’une perte de données qui leur coûte souvent cher. Elles optent alors souvent pour des solutions locales, avantageuses de par leur coût de mise en place et leur maintenance qui peut être faite par les salariés de l’entreprise comme :

  • Les disques durs externes
  • La sauvegarde sur bande
  • La sauvegarde sur périphériques amovibles légers

Dans de meilleurs cas, on trouve des serveurs qui ont pour rôle de stocker les archives et les copies des fichiers des salariés et de l’entreprise, bien souvent ceux-ci se trouvent à l’intérieur des locaux de l’entreprise. L’étude menée par Lenovo (http://news.lenovo.com/article_display.cfm?article_id=1393) nous apprend en effet que 40% des petites entreprises sauvegardent leurs fichiers sur des disques durs externes et 50% utilisent des clés USB pour stocker des informations importantes. Elles ne sont que 13% à utiliser des services de stockage en ligne.

Statistique-sauvegarde

Non que ces solutions de stockage ne soient pas de qualités, elles sont souvent peu maintenues, une étude sur la sauvegarde des données TrendMicro (http://www.trendmicro.fr/media/misc/data-storage-five-facts-smb-fr.pdf ) nous apprend que l’erreur humaine est bien souvent la première cause des pertes de données, même dans le cadre de la mise en place ou la maintenance de solutions de sauvegardes. Il est en effet facile d’oublier de changer de place le disque dur contenant les données de l’entreprise ou de remplacer la mauvaise bande de sauvegarde. Parce que ces solutions sont répétitives et qu’elles requièrent du temps de maintenance, elles sont souvent mal exécutées ou oubliées, ce qui porte un coup à leur fiabilité finale.

Pour les entreprises d’aujourd’hui, la solution de sauvegarde des données se doit d’être fiable et donc effectuée par des processus qui ne peuvent pas être oubliés ou mal exécutés. C’est le rôle aujourd’hui des processus de sauvegarde basés sur le Cloud qui, outre ces aspects, garantissent également davantage de niveau de sécurité.

Le fait est qu’aujourd’hui, une très bonne solution de sauvegarde implantée dans une petite ou moyenne entreprise est généralement effectuée dans les mêmes locaux que les postes ou serveurs sauvegardés. Ne couvrant ainsi pas du tout l’aspect physique des incidents qui peut survenir tels que des inondations, des vols d’infrastructures informatiques ou des catastrophes naturelles. Une bonne solution de sauvegarde devra aujourd’hui forcément être, pour tout ou en partie, située à l’extérieur des locaux qu’elle sauvegarde pour garantir un niveau de sécurité géographique aux entreprises et à leurs données.

La délocalisation des données hors des locaux du système informatique dans une infrastructure Cloud offre donc aux entreprises la possibilité d’avoir un outil automatisé et maintenu par des professionnels de l’informatique qui mettent à disposition des entreprises n’en ayant pas forcément les moyens une infrastructure matérielle sécurisée et des processus de travail en faveur de la sécurité des systèmes et ce, par un coût souvent attrayant car mutualisé.